Pêche et profession de la mer

Tourisme, Paysage et Loisir

Faune et Flore

Le Tréport accueille les premiers adeptes de la villégiature et est l’une des destinations préférées de Louis-Philippe. C’est ici qu’il reçoit la reine Victoria pour sceller la fameuse Entente Cordiale. A peine un siècle plus tard, cette station balnéaire de la côte normande est rendue célèbre par les premiers congés payés. La plage la plus proche de Paris est appréciée depuis lors par une clientèle familiale en recherche d’une destination proche et authentique.

Au Tréport le tourisme ne se résume pas à la seule saison estivale. Tout au long de l’année les visiteurs viennent en nombre pour apprécier à partir du sommet des falaises un panorama (jusqu’alors) dégagé et préservé en direction de nos voisins picards d’un côté et de la côte normande de l’autre. Nombre de touristes sont attirés par les équipements mis à disposition par la ville, notamment son funiculaire qui transperce la falaise mais c’est avant tout la présence du port de pêche autour duquel s’est bâtie la ville qui attire les visiteurs.

La réduction du nombre de bateaux, voire la disparition de cette activité marquerait un coup d’arrêt incontestable pour le tourisme. La présence du parc d’éoliennes envisagé serait également préjudicialble à la pratique de la plaisance à proximité du port du Tréport qui abrite plus de 200 voiliers et bateaux à moteur de plaisance. S’il est possible que dans un premier temps ce gigantesque champ d’éoliennes suscite la curiosité, il paraît évident que très vite les touristes toujours en recherche d’un aspect naturel et préservé ne tournent définitivement le dos à cette station balnéaire.


Documents Utiles :

               Impact visuel et touristique
               Réunion publique CPNT
               la côte Normande et ses falaises
               les éoliennes 10MW